Mythe ou réalité : Les mines d'uranium - CCSN en ligne

Mythe ou réalité : Les mines d'uranium

icon

Mythe ou réalité

Table de matières

icon

Mythe ou réalité

Mythe ou réalité 1

score

Lorsque le minerai d'uranium disponible a été extrait, une mine canadienne est simplement fermé et clôturé.

Les lois canadiennes obligent toutes les entreprises d'extraction d'uranium à procéder à de vastes activités pour ramener leur site à un état naturel. Ils doivent élaborer un plan et réserver le financement nécessaire avant même d'obtenir leur permis de construction.

icon

Mythe ou réalité

Mythe ou réalité 2

score

Les gisements d'uranium les plus riches du monde se trouvent dans l'ouest de l'Australie.

La Saskatchewan est dotée des gisements d'uranium les plus riches du monde. Leur teneur est plus de 100 fois supérieure à la moyenne mondiale.

icon

Mythe ou réalité

Mythe ou réalité 3

score

La définition d'« installation nucléaire » qui figure dans la Loi sur la sûreté et la réglementation nucléaires englobe les mines et les usines de concentration d'uranium.

Un permis de la CCSN est exigé pour les activités de préparation de l'emplacement, de construction, d'exploitation, de déclassement ou d'abandon portant sur une mine ou une usine de concentration d'uranium.

icon

Mythe ou réalité

Mythe ou réalité 4

score

Les mines d'uranium canadiennes assurent 5% de la production mondiale d'uranium.

Les mines d'uranium canadiennes situées dans le nord de la Saskatchewan assurent 25% de la production mondiale.

icon

Mythe ou réalité

Mythe ou réalité 5

score

L'extraction d'uranium au Canada émet des rayonnements dangereux.

Le personnel de la CCSN s'assure que les activités dans les mines et les usines de concentration d'uranium sont menées en toute sûreté et que les doses de rayonnement reçues par les travailleurs et la population sont inférieures aux limites réglementaires.

icon

Mythe ou réalité

Mythe ou réalité 6

score

Les travailleurs des mines d'uranium et les personnes vivant à proximité sont en aussi bonne santé que la population canadienne en général.

Des études montrent qu'ils sont en aussi bonne santé que la population canadienne général. Au cours des 60 dernières années, nous avons appris comment maintenir à un niveau très faible le rayonnement dans les mines modernes pour qu'il ne présente aucun risque à la santé des travailleurs.

icon

Mythe ou réalité

Mythe ou réalité 7

score

Les activités d'extraction de l'uranium menées aujourd'hui imposeront un lourd fardeau aux prochaines générations.

La CCSN oblige les exploitants des installations à maintenir des garanties financières adéquates pour couvrir le nettoyage et la surveillance des sites durant et après l'exploitation. Si un exploitant n'offre aucune garantie financière, la CCSN ne lui délivrera pas de permis.

icon

Mythe ou réalité

Mythe ou réalité 8

score

Les gisements d'uranium les plus riches du monde se trouvent dans le nord de la Saskatchewan.

Quatorze pour cent des ressources d'uranium connues dans le monde se trouvent dans le nord de la Saskatchewan. Leur teneur est plus de 100 fois supérieure à la moyenne mondiale.

icon

Mythe ou réalité

Mythe ou réalité 9

score

La prospection d'uranium entraîne un niveau de rayonnement dangereux.

Les méthodes de prospection d'uranium habituelles, par exemple le prélèvement de petites carottes de forage, présentent un risque négligeable, voire nul d'accroître l'exposition aux rayonnements, y compris ceux émis par le radon.

icon

Mythe ou réalité : Les mines d'uranium

Votre score