FAQ - Appareils contenant un composé lumineux au radium

  1. Qu’est-ce que le radium?
  2. Qu’est-ce qu’un composé lumineux au radium?
  3. Qu’est-ce qu’un appareil contenant un composé lumineux au radium?
  4. Ces appareils sont-ils dangereux?
  5. Produit-on encore de tels instruments?
  6. Comment peut-on identifier un appareil contenant un composé lumineux au radium?
  7. Quelles précautions doit-on prendre lorsqu’on manipule ou entrepose un appareil contenant un composé lumineux au radium?
  8. Qu’en est-il des expositions publiques?
  9. Peut-on appliquer de la peinture ou un vernis sur des appareils contenant un composé lumineux au radium afin de réduire les risques?
  10. Le désassemblage d’un appareil contenant un composé lumineux au radium présente-t-il des risques pour les personnes?
  11. Que faire si on possède un appareil contenant un composé lumineux au radium qui est fissuré ou endommagé?
  12. Où peut-on envoyer un appareil contenant un composé lumineux au radium pour l’entretien?
  13. Comment peut-on évacuer de manière sûre un appareil contenant un composé lumineux au radium?

Dangers d’irradiation associés aux composés lumineux au radium

  1. Le radium est-il dangereux?
  2. Quels sont les dangers liés à l’exposition au rayonnement?
  3. Qu’en est-il de la contamination radioactive?
  4. Que fait le radium lorsqu’il a pénétré dans le corps?
  5. Quel est l’effet de l’exposition au radium sur le corps?
  6. Comment peut-on diminuer les risques d’irradiation?
  7. Que faire si on présume avoir été exposé au rayonnement émis par un appareil contenant un composé lumineux au radium?

Information sur l’autorisation des appareils contenant un composé lumineux au radium

  1. Pourquoi la CCSN s’intéresse-t-elle aux appareils contenant un composé lumineux au radium?
  2. Qui a besoin d’un permis?

Appareils contenant un composé lumineux au radium

Q1. Qu’est-ce que le radium?

R1. Le radium est un élément radioactif qu’on trouve à l’état naturel dans l’environnement, et un produit de désintégration de l’uranium qu’on trouve dans presque toutes les roches et dans le sol. Le radium est un radio-isotope à longue période (sa période radioactive est de plus de 1 600 ans); il se désintègre au fil du temps en radon (gaz), puis se stabilise en plomb. Il est dangereux pour la santé s’il est ingéré, inhalé ou absorbé par la peau. Son nom scientifique est le radium 226.

Haut de la page

Q2. Qu’est-ce qu’un composé lumineux au radium?

R2. Les composés lumineux au radium sont des sels de radium mélangés à du phosphore. Le composé résultant est luminescent. Ce composé a été mis au point en vue d’être utilisé dans des peintures et le fait qu’il brille dans le noir l’a rendu populaire dans l’utilisation de montres et de cadrans d’horloges, de compas de marine et de différents articles miliaires et instruments d’aéronefs.

Haut de la page

Q3. Qu’est-ce qu’un appareil contenant un composé lumineux au radium?

R3. L’appareil contenant un composé lumineux au radium n’est pas radioactif en soi. La radioactivité est associée à la peinture lumineuse au radium appliquée sur l’appareil, ce qui le fait briller dans le noir.

Haut de la page

Q4. Ces appareils sont-ils dangereux?

R4. Un danger potentiel est associé à l’exposition à la peinture lumineuse au radium. Tant que l’appareil n’est pas désassemblé ou altéré, le risque de contamination demeure minime. Des dangers potentiels sont également associés aux regroupements d’appareils contenant un composé lumineux au radium. Des niveaux de rayonnement élevés peuvent être atteints lorsqu’un grand nombre de ces appareils sont regroupés. On peut obtenir plus de renseignements sur les dangers liés au rayonnement en consultant la section : Dangers liés au rayonnement.

Haut de la page

Q5. Produit-on encore de tels instruments?

R5. Au Canada, la production de produits lumineux au radium a pris fin dans les années 1960. L’utilisation du radium dans les produits de consommation remonte à une date antérieure à l’établissement d’un contrôle réglementaire des matières nucléaires au Canada. Selon les normes en vigueur actuellement, il est peu probable que la CCSN permette la fabrication de produits lumineux au radium.

Haut de la page

Q6. Comment peut-on identifier un appareil contenant un composé lumineux au radium?

R6. Les appareils contenant un composé lumineux au radium ne sont généralement pas identifiés comme contenant des matières radioactives. Bien que la radioactivité subsiste pendant des milliers d’années, la peinture lumineuse qui contient la matière radioactive subit des changements chimiques après quelques années. Par conséquent, les appareils ne brillent peut‑être plus dans le noir, mais la radioactivité est toujours présente. Lorsqu’elle est neuve, la peinture est souvent blanche; la peinture blanche finit habituellement par prendre une teinte jaunâtre au fil du temps.

Seul un radiamètre peut permettre de confirmer qu’un appareil contient un composé lumineux au radium.

Si l’appareil contenant un composé lumineux au radium n’est plus lumineux, présente‑t‑il encore un danger? Même si l’appareil a atteint la fin de sa durée de vie utile, le radium qu’il contient est toujours radioactif et il subsiste donc un danger d’irradiation. Au fil du temps, la peinture lumineuse au radium subit une détérioration chimique et perd sa luminescence. Le radium est toujours présent, en raison du fait que sa période radioactive est de 1 600 ans. On peut obtenir plus de renseignements sur les dangers d’irradiation dans la section intitulée Dangers d’irradiation.

Haut de la page

Q7. Quelles précautions doit-on prendre lorsqu’on manipule ou entrepose un appareil contenant un composé lumineux au radium?

R7. On doit prendre certaines précautions lorsqu’on manipule des appareils contenant un composé lumineux au radium afin d’éviter toute contamination.

  • Ne pas ouvrir les appareils contenant un composé lumineux au radium.
  • Réduire au minimum le nombre d’appareils contenant un composé lumineux au radium qui sont entreposés ou exposés dans un seul endroit.
  • Lorsqu’on manipule un appareil contenant un composé lumineux au radium, on doit porter des gants jetables.
  • Les appareils contenant un composé lumineux au radium qui sont fissurés ou endommagés doivent être confinés. Pour obtenir d’autres conseils, il faut contacter la CCSN.
  • Ne pas manger, boire ou fumer dans les zones où des appareils contenant un composé lumineux au radium sont manipulés ou entreposés.
  • Entreposer les appareils contenant un composé lumineux au radium dans un endroit sûr, loin des zones occupées.

Haut de la page

Q8. Qu’en est-il des expositions publiques?

R8. Si on expose un appareil contenant un composé lumineux au radium, un périmètre doit être établi afin de limiter l’accès du public à au moins un mètre du présentoir. Les appareils contenant un composé lumineux au radium ne doivent jamais être exposés sur des présentoirs lors d’expositions permettant de manipuler les appareils.

Haut de la page

Q9. Peut-on appliquer de la peinture ou un vernis sur des appareils contenant un composé lumineux au radium afin de réduire les risques?

R9. Le fait d’appliquer de la peinture ou du vernis sur un appareil contenant un composé lumineux au radium ne suffit pas à blinder le rayonnement émis par l’appareil, et ne diminuera d’aucune façon les dangers liés au rayonnement. Les appareils contenant un composé lumineux au radium ne doivent jamais être ouverts en vue d’être peints. 

Haut de la page

Q10. Le désassemblage d’un appareil contenant un composé lumineux au radium présente-t-il des risques pour les personnes?

R10. Il ne faut pas ouvrir ni altérer un appareil contenant un composé lumineux au radium. Le désassemblage augmente le risque d’inhalation et d’ingestion de radium ainsi que le risque de contamination de la zone avoisinante. On peut obtenir plus de renseignements en consultant la section intitulée Dangers d’irradiation.

Haut de la page

Q11. Que faire si on possède un appareil contenant un composé lumineux au radium qui est fissuré ou endommagé?

R11. Si vous possédez un appareil contenant un composé lumineux au radium qui est fissuré ou endommagé, portez des gants de caoutchouc jetables et confinez l’appareil avec soin. Scellez le contenant et entreposez l’appareil fissuré ou endommagé loin des zones occupées. Pour obtenir d’autres conseils, il faut contacter la CCSN.

Haut de la page

Q12. Où peut-on envoyer un appareil contenant un composé lumineux au radium pour l’entretien?

R12. L’entretien des appareils contenant un composé lumineux au radium est une activité autorisée par la CCSN. Les activités d’entretien comprennent le désassemblage des appareils en vue de la réparation ou de l’enlèvement des composés lumineux au radium. Les membres du public peuvent contacter la CCSN pour obtenir plus de renseignements sur les fournisseurs de services autorisés.

Haut de la page

Q13. Comment peut-on évacuer de manière sûre un appareil contenant un composé lumineux au radium?

R13. Comme ces appareils contiennent des substances nucléaires radioactives à longue période, ils ne peuvent être évacués dans les déchets courants d’équipement ou dans les résidus urbains. Les exigences relatives au transfert ou à l’évacuation de ces appareils sont définies à la fois dans la réglementation fédérale et provinciale, et à l’heure actuelle, ils doivent être évacués vers une installation de gestion des déchets radioactifs autorisée par la CCSN. Veuillez contacter la CCSN pour obtenir des renseignements sur les installations de gestion des déchets autorisées dans votre secteur.

Haut de la page

Dangers d’irradiation associés aux composés lumineux au radium

Q1. Le radium est-il dangereux?

R1. Le radium et ses produits de désintégration qui sont contenus dans la peinture lumineuse appliquée sur les appareils contenant un composé lumineux au radium sont radioactifs et émettent des rayons alpha, bêta et gamma. Les dangers associés à l’exposition à ces types de rayonnement se présentent sous deux formes : l’irradiation externe, à l’extérieur du corps, et l’irradiation par contamination interne, suite à l’ingestion, l’inhalation ou l’absorption par la peau des matières radioactives. Pour plus de renseignements sur le rayonnement et ses effets, on peut consulter le document intitulé Comprendre le rayonnement. (PDF).

Haut de la page

Q2. Quels sont les dangers liés à l’exposition au rayonnement?

R2. Le radium émet des rayons gamma à fort pouvoir de pénétration qui peuvent entraîner une dose de rayonnement externe au corps entier, aux extrémités, à la peau ou au cristallin de l’œil. Des dangers potentiels sont également associés aux regroupements d’appareils contenant un composé lumineux au radium. Des niveaux de rayonnement élevés peuvent être atteints lorsqu’un grand nombre de ces appareils sont regroupés (p. ex. dans des boîtes compartimentées ou des armoires).

Les dangers les plus graves sont ceux associés à l’incorporation de radium par ingestion (p. ex. après contamination des mains), inhalation (p. ex. en respirant des particules libres de peinture lumineuse au radium) et par absorption par la peau (p. ex. par des plaies ouvertes).

Haut de la page

Q3. Qu’en est-il de la contamination radioactive?

R3. La contamination radioactive est la répartition non contrôlée d’une matière radioactive dans un milieu donné. Lorsque les appareils contenant un composé lumineux au radium sont ouverts, la contamination radioactive peut se produire parce que la peinture contenant les composés lumineux au radium devient friable avec le temps et s’écaille à la surface de l’appareil. Si on ne suit pas les directives de manutention de façon adéquate, il peut y avoir un risque d’exposition au rayonnement. Les personnes qui ont ouvert par inadvertance des appareils contenant un composé lumineux au radium et sans savoir si elles ont été exposées peuvent contacter la CCSN afin d’obtenir des conseils et de l’information.

Haut de la page

Q4. Que fait le radium lorsqu’il a pénétré dans le corps?

R4.  La plus grande partie du radium ingéré quitte le corps lorsqu’on évacue les selles. Environ 80 % du radium ingéré est évacué au bout de trois jours et ce chiffre atteint 95 % au bout d’une semaine. Le radium qui demeure dans le corps se comporte de manière semblable au calcium et il se dépose dans les os et les dents. La quantité de radium dans les os diminue avec le temps après l’exposition, alors qu’il continue d’être évacué dans les excréments et l’urine. Toutefois, comme la libération du radium par les os est un processus très lent, une partie demeure dans le corps pendant toute la vie de la personne qui y est exposée.  

Haut de la page

Q5. Quels sont les effets sur la santé de l’exposition au radium?

R5. L’exposition à long terme au radium accroît le risque de contracter plusieurs maladies. L’exposition externe aux rayons gamma provenant du radium fait augmenter à divers degrés le risque de cancer dans tous les tissus et les organes. La probabilité d’être atteint d’un cancer s’accroît avec le niveau d’exposition. Aucun cancer induit par les rayonnements n’a été observé avec des doses de rayonnement pouvant atteindre jusqu’à cent fois (c.-à-d. 100 mSv) la limite de dose annuelle du public établie par la CCSN.

Le radium est une substance ostéotrope qui irradie principalement le tissu osseux. Par conséquent, l’absorption de radium par inhalation ou ingestion fera augmenter le risque de contracter des maladies liées aux os comme les lymphomes, le cancer des os et des maladies qui influent sur la formation du sang telles que la leucémie et l’anémie aplasique. Ces effets ne se développent habituellement qu’après des années et ils ne se font sentir qu’en cas d’incorporation d’une quantité importante de radium. Le cancer des os se développe à des niveaux d’exposition interne de 10 000 mSv, soit dix mille fois la limite de dose annuelle du public établie par la CCSN.

Haut de la page

Q4. Comment peut-on diminuer les risques d’irradiation?

R4. Trois facteurs permettent de diminuer les risques d’irradiation : le temps, la distance et le blindage.

Temps : Moins la personne passe de temps dans la zone de rayonnement, moins la dose de rayonnement reçue sera grande.

Distance : L’intensité du rayonnement et ses effets diminuent à mesure qu’on s’éloigne de la source radioactive.

Blindage : Différents matériaux (notamment le plomb) agissent comme blindage entre la source radioactive et la personne, ce qui réduit d’autant la quantité de rayonnement qu’elle reçoit.

Ne jamais ouvrir un appareil contenant un composé lumineux au radium. Limiter au minimum le nombre d’appareils contenant un composé lumineux au radium entreposés ou exposés dans un seul endroit. Porter des gants jetables lors de la manutention de ces appareils. Si vous possédez un appareil contenant un composé lumineux au radium qui est fissuré ou endommagé, portez des gants de caoutchouc, manipulez l’appareil avec soin et isolez-le dans un endroit à accès restreint. Ne pas manger, boire ou fumer dans les zones où des appareils contenant un composé lumineux au radium sont manipulés ou entreposés.

Haut de la page

Q5. Que faire si on présume avoir été exposé au rayonnement émis par un appareil contenant un composé lumineux au radium?

R5. Les personnes qui croient avoir été exposées au rayonnement émis par un appareil contenant un composé lumineux au radium peuvent contacter la CCSN afin d’obtenir des renseignements additionnels et des conseils.

Haut de la page

Information sur l’autorisation des appareils contenant un composé lumineux au radium

Q1. Pourquoi la CCSN s’intéresse-t-elle aux appareils contenant un composé lumineux au radium?

R1. Le radium, élément radioactif, peut constituer un danger potentiel et doit être traité comme tel. Le radium est défini comme une substance nucléaire aux termes de la Loi sur la sûreté et la réglementation nucléaires et, par conséquent, son utilisation est réglementée par la CCSN. À titre d’organisme de réglementation au Canada, la CCSN a la responsabilité de réglementer l’utilisation de l’énergie et des matières nucléaires afin de protéger la santé, la sûreté, la sécurité et l’environnement et de respecter les engagements internationaux du Canada à l’égard de l’utilisation pacifique de l’énergie nucléaire. C’est pourquoi la sécurité de toute personne qui risque d’être exposée aux appareils contenant un composé lumineux au radium constitue une préoccupation pour la CCSN.

Haut de la page

Q2. Qui a besoin d’un permis?

R2. Une personne peut posséder, transférer et utiliser un ou plusieurs appareils contenant un composé lumineux au radium sans permis, en autant que le radium soit la seule substance nucléaire contenue dans l’appareil et que l’appareil soit intact et non altéré.
 
Toutefois, un permis de la CCSN est requis lorsque les appareils contenant un composé lumineux au radium font l’objet d’un entretien. Les activités d’entretien comprennent le désassemblage des appareils en vue de la réparation ou de l’enlèvement des composés lumineux au radium. On doit également se procurer un permis relatif à une installation de gestion des déchets radioactifs de la CCSN pour l’évacuation de ces appareils.

Haut de la page