Mise à jour sur les feux de forêt dans la région de Fort McMurray

Fires at Fort McMurray

Au Canada, la possession et l’utilisation de substances nucléaires et d’appareils à rayonnement sont réglementées par la Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN). Tous les titulaires de permis sont tenus d’être bien préparés afin d’intervenir adéquatement en cas d’urgence et de collaborer avec les autorités locales, provinciales, fédérales et internationales.

La CCSN participe activement à la surveillance réglementaire de mesures prises par les titulaires de permis à l’égard des substances nucléaires et des appareils à rayonnement qu’ils sont autorisés à posséder et stocker dans la région de Fort McMurray et qui pourraient être touchés par les feux de forêt.

Dernière mise à jour

Inspecteurs à Fort McMurray

16 mai 2016 : Les deux spécialistes de la Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN) dépêchés à Fort McMurray le 12 mai dernier ont terminé les vérifications sur place. Ils ont confirmé que les appareils entreposés dans la zone touchée n’ont pas été endommagés et qu’ils ne posent aucun risque pour le public ou l’environnement.

Les spécialistes ont prêté main-forte au Centre des opérations d’urgence régional et inspecté tous les endroits connus où sont entreposées des sources radioactives. Ils ont confirmé qu’aucune source n’a été endommagée par les feux. Le responsable de la sécurité du Centre des opérations d’urgence leur a aussi demandé d’effectuer des contrôles radiologiques dans les zones résidentielles durement touchées par les feux. Aucun rayonnement supérieur aux niveaux naturels n’a été relevé. On a aussi demandé aux spécialistes de la CCSN d’aider le Centre des opérations d’urgence dans son évaluation de l’installation de gestion à long terme des déchets de Beacon Hill. Cette installation est un site d’entreposage des déchets hérités relevant du contrôle institutionnel d’EACL. Il a été confirmé que ce site ne soulève aucune préoccupation.

La CCSN demeure prête à aider les premiers intervenants de Fort McMurray s’ils en font la demande.

12 mai 2016 : La Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN) a reçu aujourd’hui une demande d’aide du Centre des opérations d’urgence de l’Alberta. Deux spécialistes de la CCSN ont été envoyés dans la région de Fort McMurray pour aider le personnel d’urgence à confirmer la sécurité radiologique des appareils autorisés qui se trouvent dans les zones touchées et qui pourraient avoir été endommagés par le feu.

11 mai 2016 : La CCSN continue de communiquer avec tous les titulaires de permis de la zone touchée et fourni de l’information au Centre des opérations d’urgence de l’Alberta et aux premiers intervenants. La CCSN surveille la situation, fournira de l’information à jour aux intervenants en cas d’urgence et à l’appui des efforts de rétablissement, au besoin.

6 mai 2016 : La CCSN a communiqué avec les titulaires de permis de l’Alberta et de la Colombie-Britannique qui ont en leur possession des appareils à rayonnement portatifs (appareils de gammagraphie industrielle, jauges portatives, sources de diagraphie des puits de pétrole) pour déterminer si certains de ces appareils se trouvent dans la région de Fort McMurray. La CCSN leur a demandé de fournir une description du matériel ainsi que d’indiquer où il se trouve et le nombre d’appareils et de sources en question.

La CCSN a aussi distribué de l’information sur les risques radiologiques au CANUTEC et au Centre des opérations d’urgence de l’Alberta pour répondre aux questions des premiers intervenants. Le CANUTEC est le Centre canadien d’urgence transport administré par la Direction générale du transport de marchandises dangereuses de Transports Canada. Le mandat général de cette dernière consiste à promouvoir la sécurité publique dans le transport des marchandises dangereuses par tous les modes de transport.

5 mai 2016 : Le personnel de la CCSN travaille de concert avec les titulaires de permis touchés par les feux de forêt pour veiller à ce que les inventaires soient stockés en toute sûreté. Les titulaires de permis de cette région ont été évacués. Ils ont reçu les coordonnées d’une personne-ressource de la CCSN en cas de besoin, et le personnel de la CCSN est à leur disposition s’ils ont besoin de soutien technique. Elle demeurera en contact avec les titulaires disponibles et déterminera si les feux ont endommagé des sources et des appareils. Une mise à jour sur la situation sera présentée à la prochaine réunion de la Commission.

À propos des substances nucléaires et des appareils à rayonnement dans la région de Fort McMurray

Sources de catégorie 2

appareil de gammagraphie QSA 880

Exemple d’un appareil de gammagraphie QSA 880

Ces sources posent des risques élevés et doivent faire l’objet d’une surveillance directe par le personnel des titulaires de permis ou être placées en lieu sûr. Toutes les sources de catégorie 2 dans la zone touchée sont contenues dans des appareils de gammagraphie QSA 880 qui sont des colis de transport homologués ayant fait l’objet d’essais rigoureux, y compris une épreuve thermique. Certaines sources sont entreposées dans des sites menacés par les feux.

Sources de catégorie 3, 4 et 5

Exemple de jauge fixe industrielle

Exemple de jauge fixe industrielle

Exemple de jauge portative

Exemple de jauge portative

Exemple d’appareil d’analyse des matériaux

Exemple d’appareil d’analyse des matériaux

Ces sources présentent un risque moyen à faible et ne nécessitent pas une surveillance directe. Les jauges fixes, les jauges portatives et les appareils d’analyse des matériaux en sont des exemples.

Les mesures de sécurité énoncées dans les règlements de la CCSN pour toutes les sources scellées servent à protéger la population des risques radiologiques. Pour en savoir plus sur les catégories de sources scellées.

Information pour les premiers intervenants

  • Le risque de contamination radiologique par une source scellée au sol ou dans l’air est presque nul.
  • Les appareils de gammagraphie industrielle présentent le risque le plus élevé, car ils contiennent des sources gamma dans des capsules de forme spéciale.
  • Ces capsules sont protégées par de l’uranium appauvri et sont encapsulées dans de l’acier inoxydable. Ces contenants sont conçus pour résister à ce genre d’événement thermique.
  • De plus, ces appareils sont habituellement entreposés dans des salles en acier ou en béton sécurisées.
  • Même si le risque d’exposition est très faible, les principes de radioprotection (temps, distance et blindage) doivent être appliqués et des radiamètres utilisés près des zones où des sources radioactives sont entreposées.
  • Les jauges fixes, les jauges portatives et les sources de diagraphie utilisées pour l’exploration du pétrole et du gaz sont d’autres sources de rayonnement à faible risque. Ces sources sont aussi encapsulées dans de l’acier inoxydable et habituellement protégées par du plomb ou du tungstène.
  • Le personnel de la CCSN peut offrir de la formation sur la radioactivité et les instruments de détection du rayonnement aux premiers intervenants dans les collectivités touchées. Pour en faire la demande, veuillez communiquer avec la CCSN. Si la situation est urgente et que vous avez besoin d’assistance immédiate de la CCSN, contactez l’agent de service disponible en tout temps au 613-995-0479.

Documents de référence

Les cartes qui suivent servent d’outil de référence rapide pour les premiers intervenants lors d’une situation d’urgence nucléaire ou radiologique. Elles ne remplacent pas une formation appropriée et devraient uniquement servir comme outil de référence rapide pour les personnes qui ont déjà reçu une formation sur les rayonnements.