Séance d’ouverture plénière

Mot d’ouverture de Ramzi Jammal à la réunion de roulement de la CNS

Le lundi 27 mars 2017

Vienne (Autriche)

Ramzi Jammal
Bienvenue à la septième réunion d’examen de la Convention sur la sûreté nucléaire. C’est un honneur d’avoir été nommé président de cette réunion. Grâce au soutien des deux vice-présidents, Messieurs Georg Schwarz et Geoffrey Emi-Reynolds, un travail colossal a été réalisé en vue de cet événement. En tant que Parties contractantes, nous savons qu’il faut déployer beaucoup d’efforts pour que ce processus d’examen soit réussi. Nous devons maintenant travailler ensemble afin de démontrer au monde entier que la CSN est un outil efficace pour maintenir et renforcer la sûreté nucléaire à l’échelle planétaire.

Je souhaite la bienvenue aux nouvelles Parties contractantes à la Convention, soit le Myanmar et le Niger. Il y a maintenant quatre-vingts Parties contractantes, sans compter le Madagascar, qui vient de ratifier la Convention et sera bientôt du nombre. Ces adhésions supplémentaires à la CSN démontrent sans équivoque que la sûreté nucléaire mondiale est une priorité.

Votre présence à cette septième réunion d’examen témoigne de votre engagement envers la sûreté nucléaire et la Convention. Il s’agit de la seule convention des Nations-Unies rassemblant de nombreux pays dans le but de traiter de sûreté nucléaire.

Je suis heureux d’annoncer que toutes les Parties contractantes sauf une ont soumis un rapport national pour cette réunion. Il s’agit d’une première pour la Convention, et cette réussite démontre une fois de plus que notre engagement collectif envers la sûreté nucléaire ne cesse de croître. Votre présence aujourd’hui indique aussi clairement que la sûreté nucléaire est une question qui vous tient à cœur.

Également pour la première fois, nous avons invité les pays ayant signé la Convention, mais qui ne l’ont pas encore ratifiée, à participer à la réunion d’examen à titre d’observateurs. Je tiens à remercier chacun d’entre vous de votre ouverture quant à leur présence. Ensemble, nous pourrons leur montrer tous les avantages de la participation au processus d’examen de la CSN. Bienvenue à tous ceux et celles qui ont accepté notre invitation. J’ai hâte de vous revoir à la séance plénière de clôture.

Il y a maintenant deux que le rapport du directeur général de l’AIEA sur l’accident de Fukushima Daiichi a été publié et que la Déclaration de Vienne sur la sûreté nucléaire a été adoptée. Cette réunion d’examen constitue notre première occasion de discuter des plans et des mesures visant à donner suite à ces deux documents importants. La mise en commun de cette information met en évidence les principes de base pour renforcer la sûreté nucléaire mondiale, soit l’ouverture et la transparence.

Notre objectif est d’assurer la sûreté nucléaire afin de protéger le public et l’environnement, tout en maintenant une orientation apolitique. Je suis convaincu que cette réunion sera utile, productive et informative pour tous les participants. Je tiens à vous rappeler que les réunions d’examen de la CSN constituent une excellente occasion de démontrer que la sûreté nucléaire mondiale – appuyée par l’échange d’information et la transparence – est notre plus grande priorité.

En tant que Parties contractantes, nous avons tous le devoir envers le public de maintenir et de promouvoir la sûreté nucléaire. J’ai l’honneur d’être avec vous aujourd’hui pour assumer cette responsabilité.

Merci!