Allocution du président à la séance plénière d’ouverture de la septième réunion d’examen de la CSN

Ramzi Jammal
À la lecture de mes communications des derniers mois, vous avez sans doute constaté que mes grands objectifs en vue de cette septième réunion d’examen ont été d’accroître la participation et la transparence. J’espère que nos efforts permettront de renforcer la sûreté nucléaire mondiale et de démontrer à la communauté internationale notre engagement à cet égard.

Cette réunion d’examen constitue le point culminant de cet engagement. Au cours des deux prochaines semaines, nous mettrons en commun de notre travail, nous aurons des échanges francs et ouverts sur nos programmes respectifs, nous discuterons, en groupe de travail et lors de séances plénières, de nombreux autres sujets et nous produirons des rapports.

Je tiens d’abord à remercier les employés de l’AIEA pour leur aide précieuse dans la planification de cet événement et pour leur soutien au cours des deux prochaines semaines. Une réunion de cette ampleur ne pourrait pas avoir lieu sans leur concours.

Les agents de groupe de pays ont commencé à préparer les séances des groupes de pays après la réunion organisationnelle tenue il y a un an et demi. Ils veilleront à ce que les séances se déroulent sans anicroche, de même que les examens par les pairs et la préparation des rapports.

Nos deux vice-présidents ont participé activement à tous les préparatifs en vue de cette réunion, et ils continueront à jouer un rôle essentiel au cours des deux prochaines semaines. Monsieur Schwarz dirigera les séances du Groupe de travail à composition non limitée, tandis que Monsieur Emi-Reynolds s’occupera des pays qui disposent d’un programme d’énergie nucléaire, de ceux qui viennent d’en adopter un et de ceux qui n’en ont pas.

Le travail accompli par chacun d’entre vous jusqu’à maintenant a été exceptionnel. Comme je l’ai déjà dit, seule une Partie contractante n’a pas soumis de rapport national. Cependant, 76 Parties contractantes vont participer aux séances d’examen par les pairs. En tant que président, je suis déterminé à ce que le plus grand nombre de pays possible participe activement à la réunion d’examen. Le taux élevé de participation dont nous pouvons témoigner constitue une véritable réussite. Toutefois, le travail n’est pas terminé.

Vous devrez présenter un rapport informatif à votre groupe de pays. Certains de vos rapports nationaux ont fourni peu de détails, mais votre présentation nationale vous donnera une autre occasion de montrer aux autres Parties contractantes le travail accompli par votre pays.

Vous devez participer activement aux séances de votre groupe de pays en répondant aux questions des autres membres de votre groupe et en leur en posant. Je vous demande d’assister au moins à toutes les présentations des membres de votre groupe de pays.

Vous serez appelés à prendre part aux discussions du Groupe de travail à composition non limitée, qui visent à améliorer le processus d’examen par les pairs, et à participer aux séances plénières de la deuxième semaine, pendant lesquelles des enjeux plus généraux seront abordés.

Votre participation active à tout le processus d’examen par des pairs constitue le seul moyen d’atteindre notre objectif d’assurer la sûreté nucléaire mondiale.

Afin de faire preuve de transparence, tous les rapports nationaux seront pour la première fois affichés sur le site Web public de la CSN 90 jours après la réunion d’examen, sauf indication contraire de votre part. Notre engagement envers la transparence sera démontré si chaque Partie contractante affiche sur ce site Web son rapport national ainsi que son document de questions et réponses.

Afin d’être encore plus transparents, nous inviterons les médias à assister aux séances plénières d’ouverture et de clôture. Une conférence de presse sera aussi organisée à la fin de la réunion afin de communiquer nos principales conclusions. Ces séances seront aussi diffusées sur le Web pour le public. C’est la première fois qu’une partie de la réunion d’examen sera diffusée en ligne, ce qui la rendra plus accessible à ceux qui ne peuvent pas y participer autrement. Je remercie toutes les Parties contractantes d’avoir autorisé la webdiffusion des séances.

De plus, le fait de permettre aux autres États membres qui n’ont pas encore ratifié la Convention de prendre part à ces séances constitue un pas de plus vers notre objectif.

En tant que président, j’ai établi des objectifs précis pour la septième réunion d’examen:

  • D’abord et avant tout, je m’attends à ce que chaque Partie contractante participe pleinement aux discussions avec les groupes de pays, car il faut promouvoir l’échange d’idées entre les Parties contractantes qui disposent d’un programme d’énergie nucléaire, celles qui viennent d’en adopter un et celles qui n’en ont pas.
  • Les Parties contractantes doivent indiquer clairement les améliorations qu’elles ont apportées, surtout au cours des trois dernières années.
  • Les points forts doivent être soulignés, et les pratiques exemplaires tout à fait uniques doivent être clairement indiquées et mises en commun.
  • Enfin, il faut reconnaître les secteurs qui doivent être améliorés ou mieux cernés, tant au niveau individuel que collectif. Plus précisément, il est attendu que les défis et les améliorations prévues à la sûreté nucléaire soient clairement définis afin qu’un suivi puisse être fait aux prochaines réunions d’examen.

Le rapport du directeur général de l’AIEA sur l’accident de Fukushima Daiichi a été publié après la 6e réunion d’examen de la CSN. La présente réunion d’examen nous donnera l’occasion de discuter des mesures prises pour donner suite à ce document important ainsi qu’aux défis dégagés par le rapporteur spécial concernant l’accident de Fukushima lors de la 6e réunion d’examen.
Une conférence diplomatique a aussi été tenue après la sixième réunion d’examen, pendant laquelle la Déclaration de Vienne sur la sûreté nucléaire a été adoptée. La Déclaration inclut trois principes pour aider les Parties contractantes à mettre en œuvre les objectifs de la CSN. Elle stipule que la septième réunion d’examen de la CSN devra se pencher sur l’incorporation de critères et de normes techniques appropriés utilisés par les Parties contractantes pour prendre en compte ces principes dans les prescriptions et règlements nationaux. J’encourage toutes les Parties contractantes à en discuter avec leurs groupes de pays et à participer à la séance spéciale de la plénière prévue la semaine prochaine.

En misant sur l’amélioration continue, en apprenant les uns des autres et en nous servant du processus d’examen par les pairs, nous éviterons – voire refuserons – la complaisance. La voie à suivre doit être tracée par les améliorations continues à la sûreté et les gains d’efficacité. Les deux prochaines semaines nous donnent l’occasion de renouveler et de réorienter notre engagement collectif envers la sûreté nucléaire mondiale.

En réaffirmant cet engagement tous les trois ans, nous tissons et maintenons des liens de confiance avec le public et nous veillons à protéger les générations d’aujourd’hui et de demain.
Je vous souhaite une réunion d’examen réussie et productive et j’ai hâte de vous parler au cours des prochaines semaines.

Merci!