Imagerie diagnostique et rayonnement ionisant

Techniques d’imagerie diagnostique

On effectue chaque jour des tests médicaux pour diagnostiquer des maladies et des blessures. Certains de ces tests nécessitent une exposition au rayonnement ionisant. Les radiographies et les tomodensitogrammes exposent les patients à un rayonnement externe (à l’extérieur du corps), alors que les TEP et les TEMP impliquent l’administration de radio-isotopes à période courte. Une caméra gamma permet ensuite d’obtenir une image des organes et des tissus internes au moyen du rayonnement émis par la substance injectée. D’autres techniques, comme l’imagerie par résonance magnétique (IRM) et les échographies, n’entraînent pas une telle exposition.

Rayonnement de fond

Le rayonnement de fond s’entend du rayonnement naturel auquel la population est exposée au quotidien. Les doses sont mesurées en millisieverts (mSv).

Les doses

  • Les seuils de santé
  • Sources médicales
  • Sources de fond
Dose potentiellement mortelle si reçue d’un seul coup et sans soins médicaux : 5 000 mSv
Dose minimale totale pouvant causer des symptômes du syndrome d’irradiation si reçue sur une période de 24 heures : 1 000 mSv
Dose minimale pouvant endommager les organes et les tissus après une exposition aigue :100 mSv
1 radiographie dentaire type : 0,005 mSv
1 radiographie pulmonaire type : 0,1 mSv
1 mammographie type : 0,42 mSv
1 radiographie abdominale type : 0,7 mSv
1 tomodensitogramme thoracique type : 7 mSv
1 tomodensitogramme complet du corps : 10 mSv
TEP ou TEMP moyen : 10 mSv (de 2,6 mSv à 17,7 mSv)
1 banane : 0,0001 mSv
1 vol pancanadien (exposition au rayonnement cosmique) : 0,02 mSv
Dose annuelle de la croûte terrestre : 0,22 mSv
Dose annuelle de la nourriture : 0,29 mSv
Dose annuelle des rayons cosmiques : 0,32 mSv
Rayonnement de fond annuel : 1,8 mSv

La Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN) réglemente la production, le transport, l’utilisation et l’évacuation des radio-isotopes au Canada pour préserver la santé et la sécurité des patients et du personnel médical.

L’exposition à des doses plus élevées de rayonnement ionisant peut avoir des effets nocifs à long terme pour la santé. Si vous avez des inquiétudes à l’égard d’une procédure médicale nécessitant l’utilisation de rayonnement, parlez-en à votre médecin ou à un technologue en radiation qualifié.

Information

Imagerie diagnostique et rayonnement ionisant

La CCSN réglemente la production, le transport, l’utilisation et l’évacuation des radio-isotopes au Canada pour préserver la santé et la sécurité des patients et du personnel médical. Apprenez-en plus sur les doses de rayonnement auxquelles vous être exposés chaque jour – des examens médicaux aux sources naturelles de rayonnement.

Dernière mise à jour :