Qu'est-ce que le rayonnement? - HTML5 Transcription

Qu'est-ce que les détecteurs de fumée, les lumières d'urgence et l'énergie nucléaire ont en commun? Le rayonnement! Mais qu'est-ce que le rayonnement? La plupart d'entre nous ont entendu parler du rayonnement dans notre cours de science au secondaire. Mais nous nous posons sans doute encore des questions à ce sujet. Je m'appelle Yani et je travaille à la Commission canadienne de sûreté nucléaire. Le rayonnement est tout simplement la libération d'énergie sous forme d'ondes en mouvement ou de flux de particules. L'énergie produite peut être faible, comme pour les micro-ondes et les téléphones cellulaires, ou élevée, comme pour les rayons X ou les rayons cosmiques provenant de l'espace. Il s'agit du rayonnement non ionisant et du rayonnement ionisant. Mais pour vraiment comprendre le rayonnement, nous devons explorer le minuscule monde de l'atome. Revenons à notre classe de science du secondaire. Les atomes sont les minuscules composantes de base de toute la matière dans l'univers. Tout ce qui nous entoure est constitué d'atomes, des galaxies géantes à notre propre corps. Le centre de l'atome s'appelle le « noyau », dont est dérivé le mot « nucléaire ». Il contient une quantité d'énergie immense! Le noyau d'un atome contient des protons, dont la charge est positive, et des neutrons, dont la charge est nulle. Les électrons, qui ont une charge négative, encerclent le noyau. Les électrons négatifs et le noyau positif s'attirent, ce qui maintient la structure de l'atome. Chaque élément du tableau périodique comporte un nombre précis de protons et de neutrons. Mais un atome a parfois trop ou pas assez de neutrons, ce qui le rend instable, ou « radioactif ». Un atome instable est appelé radioisotope. Par exemple, un atome d'hydrogène qui compte deux neutrons en trop devient le radioisotope appelé tritium (c'est la substance qui aide à faire briller dans le noir les panneaux de sortie! ). Les atomes radioactifs veulent redevenir stables. Ils libèrent donc de l'énergie, dans un processus appelé « désintégration radioactive ». Ils produisent trois types d'énergie : alpha, bêta et gamma. Les particules alpha sont lourdes et parcourent seulement de courtes distances; les particules bêta sont plus légères et se déplacent très loin. Le rayonnement gamma est une vague qui se déplace encore plus loin. Le temps que prend la désintégration de la moitié des atomes radioactifs d'un radioisotope s'appelle une « demie-vie ». Cette demie-vie peut être aussi petite qu'une fraction de seconde ou aussi grande que des milliards d'années. Voici un exemple d'une demie-vie en médecine nucléaire. Les docteurs injectent à leurs patients le radioisotope technétium 99 m, qui émet un rayonnement gamma. Une caméra gamma prend ensuite des photos de l'intérieur du patient pour aider le docteur à poser son diagnostic. Puisque la demie-vie du technétium 99 m est de seulement 6 heures, ce radioisotope est idéal pour ce genre de tests. Faisons semblant que ces jujubes sont les noyaux de ce radioiostope. Après une demie-vie, la moitié des atomes qui restent dans le corps sont encore instables, ou « radioactifs ». Après deux demie-vies, un quart des atomes demeurent radioactifs. Après trois, un huitième... Et ainsi de suite! Après 24 heures, presque toute la radioactivité s'est dissipée, grâce à la désintégration radioactive et aussi... grâce au « processus d'évacuation » naturel de votre corps! Voici ce qui termine notre leçon scientifique sur le rayonnement. Félicitations - vous avez réussi! Pouvez-vous répondre à la question bonus? : Qui surveille le secteur nucléaire au Canada? C'est nous, la Commission canadienne de sûreté nucléaire! Nous réglementons l'utilisation des substances et des matières nucléaires et nous veillons à ce que toutes les matières nucléaires soient utilisées à des fins pacifiques. Nous travaillons aussi à préserver votre santé et votre sécurité, ainsi qu'à protéger l'environnement. La Commission canadienne de sûreté nucléaire est une source fiable pour obtenir les réponses dont vous avez besoin ! Visitez notre site Web, suretenucleaire.gc.ca, ou nos pages YouTube et Facebook.

Dernière mise à jour :