Élaboration d’une voie d’exposition associée aux effets indésirables applicable aux résultats pour la santé lors des voyages dans l’espace

Les vols spatiaux de longue durée peuvent entraîner des risques accrus pour les astronautes. Cela s’explique en partie par une multitude de facteurs de stress qui peuvent avoir un grand impact sur la physiologie humaine dans un environnement spatial hostile.

Les facteurs de stress peuvent comprendre la microgravité, le rayonnement cosmique et les gaz atmosphériques altérés. Le rayonnement cosmique est particulièrement nocif puisqu’il est difficile de s’en protéger.

Ces facteurs peuvent interagir et endommager les biomolécules, les cellules, les tissus et les organes, entraînant des effets à court et à long terme sur divers ensembles d’organes.

Le rayonnement des particules solaires et, dans une moindre mesure, les rayons cosmiques galactiques sont les sources principales de rayonnement cosmique, et consistent principalement en de gros ions, des protons de haute énergie et des particules secondaires.

Ce projet vise à déterminer les voies d’exposition associées aux effets indésirables qui sont pertinentes aux voyages dans l’espace, afin de faciliter l’évaluation des risques associés aux effets potentiels, sur la santé, de l’exposition à ces facteurs de stress. Plus particulièrement, le projet élaborera des voies d’exposition pertinentes associées aux effets indésirables pour les effets cardiovasculaires, la perte osseuse, les troubles oculaires et les effets cognitifs et comportementaux, effets qui sont les plus souvent associés aux voyages dans l’espace.

Le projet est une collaboration entre l’Agence spatiale canadienne, la NASA et Santé Canada.

Au sujet des voies d’exposition associées aux effets indésirables

En 2012, l’Organisation de coopération et de développement économiques a lancé le cadre des voies d’exposition associées aux effets indésirables afin d’améliorer l’efficience des évaluations de la sûreté chimique. Une voie d’exposition associée aux effets indésirables est un modèle détaillé qui illustre la séquence des événements moléculaires et chimiques requis pour produire un effet toxique lorsqu’un organisme est exposé à une substance. Ces voies commencent par un événement déclencheur moléculaire, et sont appuyées empiriquement par des preuves fondées sur les critères de Bradford Hill. L’approche commence à attirer l’attention des membres de la communauté du rayonnement pour son utilité dans l’organisation des données et pour l’identification des lacunes dans les connaissances afin d’aider à orienter les futures recherches.

Dernière mise à jour :