Approche de l'EPS pour l'évaluation des dangers externes dans le cadre des mesures imposées par la CCSN à la suite de l'accident de Fukushima

Un résumé de la présentation à :
l'atelier international sur l'EPS des dangers externes d'origine naturelle, notamment les séismes
Prague (République tchèque)
Du 17 au 19 juin 2013

Rédigé par :
Michael Xu
Commission canadienne de sûreté nucléaire
Ottawa (Ontario), Canada

Résumé

Le document présente l'approche de l'étude probabiliste de la sûreté (EPS) que les titulaires de permis canadiens ont adoptée pour donner suite aux mesures imposées par la Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN) à la suite de l'accident de Fukushima en ce qui a trait à l'évaluation des dangers externes. De plus, il aborde brièvement les différences entre les exigences des mesures imposées par la CCSN et du test de résistance européen, ainsi que les progrès réalisés par les titulaires de permis canadiens dans la réalisation de ces mesures.

À la suite de l'accident de Fukushima, la CCSN a formé le Groupe de travail sur Fukushima dans le but d'examiner la capacité des centrales nucléaires du Canada de résister à des conditions semblables à celles qui ont déclenché l'accident nucléaire de Fukushima. Le Groupe de travail a défini des mesures à prendre, qui exigeaient que tous les titulaires de permis réévaluent les dangers externes propres au site auxquels leur centrale pourrait être exposée, et qu'ils déterminent si la protection nominale actuelle propre au site, pour chaque danger externe, est adéquate.

Les titulaires de permis canadiens ont choisi d'utiliser des EPS propres au site pour évaluer les dangers externes. L'approche englobe une analyse préliminaire, une analyse limitative et une analyse détaillée. Afin de se conformer à la norme d'application de la réglementation S-294, Études probabilistes de sûreté pour les centrales nucléaires, les titulaires de permis ont présenté à la CCSN, aux fins d'approbation, les méthodes qu'ils utilisent pour dépister les dangers et évaluer les activités sismiques, les inondations externes, les grands vents et les tornades. Les inondations et les incendies induits par des séismes sont également pris en compte dans les mesures. Toutes les méthodes présentées doivent respecter les directives et les pratiques exemplaires internationales.

Il existe certaines différences entre les mesures imposées par la CCSN et le test de résistance européen en ce qui a trait aux exigences d'évaluation des dangers externes. Par exemple, le test de résistance européen comprend seulement les activités sismiques et les inondations externes, tandis que les mesures de la CCSN englobent tous les dangers externes. Les répercussions des dangers externes sur la piscine d'entreposage du combustible irradié font également partie de la portée des mesures de la CCSN.

Les progrès réalisés à l'égard des mesures imposées par la CCSN diffèrent pour chaque centrale nucléaire. Toutefois, la date limite d'achèvement est fixée au 31 décembre 2013 pour tous les titulaires de permis.

Pour obtenir une copie du document relatif au résumé, communiquez avec la CCSN. Veuillez fournir le titre et la date du résumé.

Dernière mise à jour :