Faut-il ignorer la contribution des produits de filiation d’U-235 à la dose?

Résumé de l’article publié dans le Journal of Environmental Radioactivity – Septembre 2015

Auteurs : Karine Beaugelin-Seiller, Richard Goulet, Steve Mihok et Nicholas A. Beresford
Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN)

Résumé

La CCSN a récemment publié un article intitulé « Should we ignore U-235 series contribution to dose? » dans le Journal of Environmental Radioactivity. L’article est fondé sur une étude qui a modélisé la contribution d’isotopes mineurs aux doses reçues par les poissons et les mollusques. Les isotopes mineurs (nucléides de filiation formés par la désintégration d’uranium [U-235]) ne figurent habituellement pas dans les totaux, comme ils ne contribuent pas beaucoup aux doses totales comparativement aux isotopes majeurs de la chaîne de désintégration de l’uranium. Un calcul théorique a été effectué pour le lac Beaverlodge, dans le Nord de la Saskatchewan. Les doses totales calculées étaient inférieures aux niveaux où il y aurait des effets sur les poissons et les mollusques. Cependant, l’étude a déterminé que ces isotopes mineurs compteraient pour 4 % à 75 % de la dose totale calculée. La mesure sur le terrain de ces nucléides de filiation de l’uranium 235 – difficiles à mesurer – permettrait de confirmer les doses obtenues à l’aide de ces calculs simples.

En conclusion, ces calculs apportent d’autres éléments d’information démontrant que les poissons et les mollusques vivant dans le lac Beaverlodge ne sont pas touchés par le rayonnement.

Pour obtenir une copie du document correspondant au résumé, veuillez communiquer avec nous à cnsc.info.ccsn@cnsc-ccsn.gc.ca ou en composant le 613.995.5894 ou le 1.800.668.5284 (au Canada). Veuillez fournir le titre et la date du résumé.

Dernière mise à jour :