Intégration des mises à niveau post-Fukushima dans les stratégies d’atténuation des accidents graves

Résumé de la présentation technique réalisée dans le cadre de la :
Conférence internationale sur la gestion des accidents graves de 2018 (ISAMC 2018)
Du 15 au 18 octobre 2018

Auteur :
Samuel Gyepi-Garbrah
Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN)

Résumé

La mise en œuvre de mesures ou de contre-mesures visant à atténuer les conséquences d’un accident grave potentiel dans une centrale nucléaire constitue un élément essentiel de la gestion des accidents graves visant à réduire les risques radiologiques pour le public et l’environnement. De concert avec les fondements techniques (un ensemble de stratégies de gestion des accidents graves et d’instructions habilitantes), ces mesures d’atténuation sont élaborées et consignées de manière à former les lignes directrices sur la gestion des accidents graves (LDGAG) de chaque centrale.

Les programmes existants de gestion des accidents graves (GAG) dans les centrales nucléaires dotées de réacteurs CANDU sont renforcés davantage en réponse aux leçons tirées de l’accident nucléaire survenu à Fukushima Daiichi. 

La Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN) veille à l’efficacité de la GAG dans les centrales nucléaires canadiennes au moyen d’une approche comprenant ce qui suit :

  • veiller à ce que les titulaires de permis mettent en œuvre les exigences du REGDOC­2.3.2, Gestion des accidents
  • vérifier la conformité aux mesures de GAG et évaluer la mise en œuvre des LDGAG applicables à un site particulier
  • vérifier que les mises à niveau post-Fukushima fondées sur les leçons apprises sont intégrées aux programmes de LDGAG

Au moment de l’examen par le personnel de la CCSN des activités de conformité antérieures visant les programmes de LDGAG des titulaires de permis, les mises à niveau post­Fukushima n’avaient pas encore été intégrées à la documentation. La présentation aborde la surveillance réglementaire de la CCSN dans le contexte de la vérification et de la validation des documents relatifs aux LDGAG après l’intégration des mises à niveau post-Fukushima. Cette approche permet de mettre en place des stratégies robustes de soutien du processus décisionnel afin de renforcer la confiance à l’égard de l’efficacité de la GAG.

Mots-clés : gestion des accidents, évaluation de la GAG, LDGAG, mises à niveau post­Fukushima

Pour obtenir une copie du document associé au résumé, veuillez communiquer avec nous par courriel à cnsc.info.ccsn@cnsc-ccsn.gc.ca ou par téléphone au 613­995­5894 ou au 1­800­668­5284 (au Canada). Veuillez nous indiquer le titre et la date du résumé.

Dernière mise à jour :