Problèmes d’essai pour les simulations couplées des transitoires des réacteurs à eau lourde sous pression

Résumé d’un document technique prévue pour le :
Congrès international de 2019 sur les mathématiques et les méthodes de calcul appliquées aux sciences et génie nucléaires de M&C
Du 25 au 29 août 2019

Auteur(s) :
A. Trottier et N. Aydemir, Laboratoires Nucléaires Canadiens
M. Krause, Agence internationale de l’énergie atomique
M. Dahmani, SNC-Lavalin Nucléaire
D. Serghiuta, Commission canadienne de sûreté nucléaire

Résumé

Dans plusieurs pays exploitant des réacteurs à eau lourde sous pression (RELP), des programmes de recherches analysent actuellement les simulations par des logiciels multi-physiques. Le choix d’un algorithme de couplage devrait tenir compte de divers facteurs, comme l’applicabilité du système multi-physiques proposé à différents transitoires des réacteurs, l’état des logiciels et des prototypes existants ainsi que la précision requise des résultats d’analyse. Un accès libre à des problèmes d’essai numériques normalisés, représentatifs des transitoires des RELP facilitera la mise à l’essai de différents programmes et méthodes de couplage, et il permettra d’éprouver les méthodes actuelles de simulation des transitoires, lesquelles sont généralement fondées sur le couplage de programmes de diffusion de neutrons en plusieurs groupes et de programmes thermohydrauliques.

En 2016, pour répondre à ce besoin, l’AIEA a entamé un exercice de collaboration internationale sur les problèmes d’intérêt commun (ICSP) ayant pour but de favoriser la mise au point d’un ensemble de problèmes d’essai numériques normalisés visant certains transitoires hypothétiques dans les RELP. Ces problèmes d’essai fictifs diffèrent des problèmes de référence typiques, car leurs spécifications sont conçues en fonction du modèle stylisé d’un RELP CANDU-6 générique, et aucune solution de référence n’est proposée. À l’heure actuelle, douze instituts de sept États membres, l’Organisation de coopération et de développement économiques et l’Agence pour l’énergie nucléaire participent à l’ICSP.

Nous prévoyons que le recours à différents programmes et méthodes de simulation des participants produira des solutions diversifiées aux problèmes d’essai. L’exercice vise à analyser les écarts afin de mieux comprendre l’impact de diverses approches de simulation sur la précision de la simulation couplée.

Dans notre présentation, nous donnerons un aperçu du processus de préparation des spécifications pour les problèmes d’essai proposés ainsi qu’une brève description de chaque problème. Aux fins d’illustration, nous utilisons le problème du retrait accidentel de barres de compensation, de même que certaines solutions à ce problème.

Pour obtenir une copie du document associé au résumé, communiquez avec nous par courriel à cnsc.info.ccsn@cnsc-ccsn.gc.ca ou par téléphone au 613-995-5894 ou au 1-800-668-5284 (au Canada). Veuillez nous fournir le titre et la date du résumé.

Dernière mise à jour :