Modélisation mathématique de l’activation de failles induite par injection d’eau dans une installation souterraine de recherches

Résumé de la présentation d’affiche faite lors du :
Symposium DECOVALEX sur les processus couplés
Du 4 au 5 novembre 2019

Préparé par : Son Nguyen, CCSN

Résumé

Des failles potentielles dans la roche hôte à proximité de dépôts géologiques en profondeur destinés aux déchets radioactifs constitueraient d’excellentes voies de transport favorisant la migration de radionucléides. Plusieurs processus pourraient déclencher une hausse de la pression de l’eau interstitielle dans les failles, entraînant une rupture de faille et une sismicité induite, et en accroître la perméabilité. Dans le cadre de nos recherches, nous avons mis au point un modèle mathématique permettant de simuler l’activation de failles durant une expérience d’injection d’eau dans une faille au laboratoire souterrain du Mont Terri en Suisse. Nous avons évalué les effets de la contrainte in situ, les paramètres de la résistance au cisaillement des failles et l’hétérogénéité. Nous avons démontré que les facteurs susmentionnés sont essentiels et doivent être adéquatement caractérisés de sorte de prédire le comportement hydromécanique des failles.

Pour obtenir une copie du document associé au résumé, communiquez avec nous par courriel à cnsc.info.ccsn@cnsc-ccsn.gc.ca ou par téléphone au 613-995-5894 ou au 1-800-668-5284 (au Canada). Veuillez nous fournir le titre et la date du résumé.

 

Dernière mise à jour :