Études probabilistes : Principes et méthodes de calcul

3e Séminaire international sur les méthodes probabilistes pour les applications nucléaires
Du 22 au 24 octobre 2019

Préparé par :
B. Wasiluk
Commission canadienne de sûreté nucléaire

M. Pandey
Professeur, chaire, CRSNG-UNENE
Université de Waterloo

Résumé

L’industrie nucléaire et les organismes de réglementation internationaux s’intéressent de plus en plus à l’approche du processus décisionnel tenant compte du risque. Au Canada, compte tenu des avantages relevés, on s’est efforcé d’utiliser davantage les méthodes probabilistes dans les évaluations relatives à l’aptitude fonctionnelle des composants des réacteurs CANDU, y compris les tubes de force, les tubes de générateur de vapeur et les conduites d’alimentation.

L’une des approches « intuitives » couramment observées pour élaborer une nouvelle méthode fondée sur l’échantillonnage probabiliste consiste à adopter les fondements existants et généralement acceptés d’une méthode déterministe et à les étayer au moyen d’un ensemble de variables distribuées. Par conséquent, nous obtenons des extrants qui représentent également des quantités distribuées constituant les résultats d’une évaluation probabiliste, et nous retenons la meilleure estimation afin de confirmer si l’état d’un composant est acceptable. Quoi qu’il en soit, par prudence, nous avons intérêt à étudier de manière approfondie l’approche consistant à convertir une méthode déterministe existante en une méthode probabiliste. Les défis auxquels nous serons confrontés pourraient viser l’interprétation des extrants probabilistes et la détermination de la fiabilité appropriée.

Bien que nous obtenions généralement des réponses mécaniques plus réalistes grâce à la modélisation numérique d’éléments finis, nous pourrions envisager d’obtenir des évaluations plus réalistes de l’état des composants de réacteurs à partir d’une approche probabiliste axée sur la simulation. Nous disposons d’exemples d’évaluations probabilistes des tubes de force liées à la déformation causée par le fluage en fonction de la durée d’exploitation, aux méthodes probabilistes relatives aux fuites avant rupture et à la protection contre la fissuration probabiliste.

Pour assurer l’exploitation sûre des composants de réacteurs avec la fiabilité souhaitée pour une période d’évaluation, nous devons utiliser adéquatement le concept de cadre de fiabilité en fonction du temps tout en tenant compte de l’intention de l’évaluation. Nous présentons les principes sous-jacents d’un cadre probabiliste s’harmonisant à la théorie relative à la fiabilité qui a été établie et améliorée sur plusieurs dizaines d’années, dans le respect de la documentation technique. Nous soulignons des approches dans le cadre desquelles ces principes pourraient être incorporés dans les méthodes probabilistes.

Pour obtenir une copie du document correspondant au résumé, communiquez avec nous à cnsc.info.ccsn@cnsc-ccsn.gc.ca ou en composant le 613 995 5894 ou le 1 800 668 5284 (au Canada). Veuillez fournir le titre et la date du résumé.

Dernière mise à jour :