Commissaires

La Loi sur la sûreté et la réglementation nucléaires prévoit la nomination d'au plus sept commissaires permanents par décret du gouverneur en conseil et de membres temporaires. Un des commissaires permanent est nommé président et premier dirigeant.

À l'heure actuelle, la Commission est composée des membres suivants :

Commissaires permanents :

Commissaires permanents

Mme Rumina Velshi

Ms. Rumina Velshi

Rumina Velshi a été nommée présidente et première dirigeante de la Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN) en août 2018.

Mme Velshi est depuis longtemps associée à la CCSN, ayant été commissaire depuis 2011 jusqu’à sa nomination en qualité de présidente et première dirigeante.

Elle possède une vaste expertise en matière technique, réglementaire et d’adjudication dans le secteur de l’énergie. Tout au long de sa carrière, elle a occupé divers postes auprès d’Hydro Ontario et d’Ontario Power Generation, les services publics d’électricité de la province. Elle a aussi été membre à temps partiel de la Commission de l’énergie de l’Ontario, l’organisme de réglementation économique des secteurs de l’électricité et du gaz naturel de la province.

En février 2020, elle a été nommée à la présidence de la Commission sur les normes de sûreté (CNS) (disponible en anglais seulement), un organisme de l’Agence internationale de l’énergie atomique, pour un mandat de quatre ans.

Mme Velshi travaille sans relâche à la promotion des carrières en science, technologie, ingénierie et mathématiques (STIM), en particulier pour les jeunes femmes. Depuis qu’elle a été nommée présidente et première dirigeante de la CCSN, elle a lancé une initiative afin d’appuyer les femmes dans des carrières en STIM à la CCSN et ailleurs, et de promouvoir l’éducation dans ces domaines en collaboration avec des partenaires intéressés. Elle a aussi prononcé plusieurs discours au sujet de l’élimination des obstacles pour les femmes en STIM devant des auditoires internationaux.

Mme Velshi est membre fondatrice de Women in Science and Engineering (Canada), et elle siège actuellement au conseil d’administration du Canadian Institute for Women in Engineering and Science (CIWES), un institut qui favorise l’avancement de l’éducation dans les domaines des STIM dans le monde entier grâce à un réseau international d’organisations, de fondations et d’experts.

Elle a été vice-présidente du conseil d’administration de Scientifiques à l’école, un organisme sans but lucratif qui présente des ateliers axés sur les STIM à près de 700 000 membres de la population étudiante chaque année. Mme Velshi est l’une des 150 Canadiennes dont l’histoire a été relatée dans Your Turn, un livre publié pour souligner le 150e anniversaire du Canada et inspirer la prochaine génération de femmes chefs de file.

Mme Velshi est titulaire d’un baccalauréat en sciences appliquées (génie civil), d’une maîtrise en génie (génie chimique) et d’une maîtrise en administration des affaires; tous ces diplômes lui ont été décernés par l’Université de Toronto.

Timothy Berube

TImothy Berube

Timothy Berube a été nommé, le 12 mars 2018, commissaire permanent à temps partiel pour une période de quatre ans.

Résident de Thunder Bay (Ontario), M. Berube détient un diplôme de technologue en électronique du Confederation College (Ontario), un baccalauréat en génie électrique de l'Université Lakehead (Ontario), une maîtrise en administration des affaires (option internationale) de l'Université de l'Australie-Méridionale (Australie) et une maîtrise en sciences (leadership) de l'Université Capella (Minnesota, États-Unis).

M. Berube compte plus de 25 ans d'expérience dans les domaines suivants : leadership mondial, gestion exécutive, gouvernance, développement des affaires, opérations, ventes, marketing, génie, gestion de projets et consultation. Cette expérience comprend un portefeuille international de 10 ans qui a mené à la création de deux entreprises multinationales valant plusieurs millions de dollars.

La longue carrière de M. Berube a été variée : il a occupé diverses fonctions au sein du Commandement des communications des Forces canadiennes (commandant adjoint), d'Hydro Ontario (opérateur nucléaire), et de plusieurs entreprises de télécommunication (au Canada et à l'étranger). Plus récemment, il a fondé Ben Berube Holdings International Inc., une société d'experts-conseils internationale et nationale offrant des services stratégiques aux petites entreprises.

M. Berube est Métis. Il est membre du conseil d'administration du Réseau local d'intégration des services de santé du Nord-Ouest. À titre de membre régional du conseil d'administration d'une société d'État en Ontario, il participe souvent à des réunions et événements communautaires avec des parties intéressées. Son secteur de responsabilité comprend plus de 20 réserves dans le Nord-Ouest de l'Ontario et des milliers d'autres Autochtones vivant hors réserve.

Dr Sandor Demeter

Sandor Demeter

Le 12 mars 2018, le Dr Sandor Demeter a été reconduit dans ses fonctions de commissaire permanent à temps partiel de la CCSN pour un mandat de cinq ans.

Le Dr Demeter, qui habite Winnipeg (Manitoba), est titulaire d'un doctorat en médecine de l'Université de la Saskatchewan. Il détient des certificats en médecine communautaire (santé publique) et en médecine nucléaire du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada. Il est aussi titulaire de diplômes d'études supérieures de l'Université de Toronto (maîtrise en sciences de la santé spécialisée en santé communautaire et en épidémiologie), de l'Université d'Edmonton (M.Sc. spécialisée en évaluation des technologies de la santé et en économie de la santé) et de l'Illinois Institute of Technology de Chicago (maîtrise en radioprotection).

Il possède une vaste expérience en consultation, y compris en tant que médecin-conseil pour la CCSN (de 2012 à 2017), ce qui lui a permis d'assister à certaines audiences de la Commission et de donner à cette dernière des conseils sur des questions relatives au rayonnement et à la santé humaine, et ce, à l'échelle individuelle et de la population. Il a reçu plusieurs prix en recherche, examiné de nombreuses publications et rédigé ou corédigé près de 40 articles, affiches et résumés scientifiques. Il est aussi membre de plusieurs associations, dont la Commission internationale de protection radiologique et Imagerie Sécuritaire Canada, et assumé le rôle de président désigné de la Société canadienne de médecine nucléaire.

Après avoir offert des services de santé publique pendant une décennie à divers endroits au Canada, il s'est installé à Winnipeg en 2002 et a ouvert un cabinet de médecine nucléaire diagnostique et thérapeutique. À l'heure actuelle, il occupe les postes suivants : spécialiste en médecine nucléaire et chef du service de médecine nucléaire au Centre des sciences de la santé de l'ORSW; co-directeur du programme de TEP-TDM de l'ORSW; et directeur médical de la radiopharmacie de l'ORSW. Il est aussi professeur agrégé au département de radiologie et des sciences de la santé communautaire, faculté de médecine, et professeur adjoint au département de physique de l'Université de Winnipeg. De 2009 à 2012, il a assumé les fonctions de directeur médical du département d'imagerie diagnostique de l'ORSW, de gestionnaire médical du département d'imagerie diagnostique (Centre des sciences de la santé) et de président du département de radiologie de l'Université du Manitoba.

Marcel Lacroix

Marcel Lacroix

Marcel Lacroix a été nommé, le 12 mars 2018, commissaire permanent à temps partiel pour une période de quatre ans.

Résident de Sherbrooke (Québec), M. Lacroix détient un baccalauréat en physique (avec grande distinction) de l’Université d’Ottawa (Ontario), ainsi qu’une maîtrise et un doctorat en génie nucléaire de l’École Polytechnique de Montréal (Québec).

Marcel Lacroix est professeur titulaire à l'Université de Sherbrooke, consultant en ingénierie et conseiller technique auprès de cabinets d’avocats.

Il œuvre dans le domaine de l’énergie et des procédés depuis près de 40 ans dans les secteurs privé et universitaire, en Amérique et en Europe. Il a travaillé, entre autres, aux laboratoires d’Énergie atomique du Canada limitée à Chalk River et au groupe d’analyse nucléaire de la centrale nucléaire de Gentilly-2 d’Hydro-Québec. Il a également été professeur titulaire à l’Université Claude Bernard de Lyon et à l’École des mines de France. Ce spécialiste de l’énergie est l’auteur de centaines de publications scientifiques et de livres, qui traitent de la thermodynamique, de l’énergie et des technologies nucléaires. Au cours de sa carrière, M. Lacroix a été professeur invité de plus d’une dizaine d’universités étrangères. Excellent orateur et vulgarisateur scientifique, M. Lacroix est invité régulièrement à donner des exposés dans le cadre de conférences internationales et à commenter, dans divers médias de partout au Canada, des questions portant sur les technologies énergétiques et nucléaires.

M. Lacroix est un ingénieur professionnel, membre de l’Ordre des ingénieurs du Québec.

Stephen D. McKinnon

Stephen D. McKinnon

Le 19 juin 2019, monsieur Stephen D. McKinnon a été nommé pour un mandat de quatre ans à titre de commissaire permanent.

Résident de Kingston, en Ontario, M. McKinnon détient un baccalauréat en sciences appliquées, spécialisé en génie (option géophysique) et une maîtrise en sciences appliquées, spécialisée en génie civil (génie géotechnique) de l’Université de Toronto; ainsi qu’un doctorat en génie minier de l’Université du Witwatersrand à Johannesburg, en Afrique du Sud.

M. McKinnon est directeur de la conception minière au département de génie minier Robert M. Buchan de l’Université Queen’s à Kingston, en Ontario. Il a été nommé conjointement aux départements des sciences géologiques et du génie géologique de cette université, et il est professeur invité au département de génie minier et géotechnique de l’Université technologique de Luleå, en Suède.

M. McKinnon est ingénieur en géomécanique minière et compte plus de 40 ans d’expérience dans le secteur minier et le milieu universitaire. Il mène des recherches sur le comportement des masses rocheuses dans les mines profondes, à fortes contraintes et actives sur le plan sismique, de même que sur la géomécanique de l’écorce terrestre, la stabilité des failles et la sismicité. Dans ses recherches, il a largement recours à la modélisation numérique, et les méthodes d’analyse qu’il a mises au point sont utilisées dans les mines du monde entier. Ses recherches ont été présentées dans des revues scientifiques, des rapports techniques et des ouvrages spécialisés, de même que lors de congrès, d’exposés thématiques et de conférences spéciales.

Avant de se joindre à l’Université Queen’s, M. McKinnon a acquis une vaste expérience internationale en travaillant au Chili, aux États-Unis, en Afrique du Sud et en Suède, et en réalisant des activités de consultation dans de nombreux autres pays. Il continue d’agir à titre de conseiller auprès de plusieurs exploitations minières à travers le monde, et est ingénieur professionnel agréé en Ontario.
Dernière mise à jour :